Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Foxtrot Voyages

CARNETS DE BORD DU "LAERTES" ET AUTRES NAVIRES : la mer, les côtes, les ports et quatre pas à terre...

LES PLUS BELLES ESCALES DU GOLFE DE GÊNES - épisode 8

LES PLUS BELLES ESCALES DU GOLFE DE GÊNES - épisode 8

EPISODE 8 : VIAREGGIO, PORTE DE TOSCANE

 

Les trente milles suivants vers l’Est en direction de Sestri Levante et Vernazza sont moins spectaculaires que la côte parcourue la veille. En revanche, l’arrivée à Porto Venere est un nouvel enchantement. Le “port de Vénus”, affectionné par Lord Byron qui nageait vers les multiples grottes de la côte et des îlots. Nous ne nous arrêterons pas là, mais le mouillage est tentant et facile entre la ville et l’île Palmaria.

MOUILLAGE DE PORTO VENERE

L’église de San Pietro sur le promontoire rocheux, celle San Lorenzo où il faut être le 17 août pour la fête de la Madone Blanche, patronne de la ville, les moulins, les remparts et le château de la famille Doria qui régna sur Gênes entre le Moyen-Âge et la Renaissance, sans oublier les façades peintes des maisons serrées au-dessus du port, de tout cela les yeux ne se lassent pas. Nous passons le plus lentement possible dans l’isthme pour profiter du spectacle, mais il faut faire attention car le lieu est très fréquenté. C’est un étroit couloir, raccourci vers la baie de La Spezia, dont les fonds sont à surveiller.

Nous n’irons pas vers La Spezia et son grand port de plaisance en cœur de ville. Nos yeux sont attirés par une incroyable chaîne de montagnes qu’on dirait couvertes de neige. Nous sommes en plein mois d’août et nous n’avons pas assez bu (surtout à 11 heures du matin) pour que nos sens en soient abusés : ce n’est pas de la neige ? Alors, c’est quoi ?

DE MICHEL-ANGE À VICTOR-EMMANUEL

Un coup d’œil à la carte et on comprend : au fond, c’est le port de Carrare. Ce n’est pas un glacier. Nous sommes face à un massif de marbre blanc de quarante kilomètres de long qui culmine à près de deux mille mètres longe la côte. L’érosion et l’exploitation industrielle des mines qui dure depuis que César fit construire des palais a créé de longues coulées de cette neige précieuse. Personne aussi bien que les chanceux qui voyagent en bateau ne pourra jamais subir le choc visuel et émotionnel de ce gigantisme géologique d’où naquirent tant de chefs-d’œuvre. On imagine Michel-Ange venant choisir la pierre parfaite…

Sans quitter des yeux ce prodige sur plus de 15 milles qui nous ont fait passer de la Ligurie à la Toscane, nous arrivons dans un autre monde. Viareggio, le premier grand port de plaisance toscan est aussi une station balnéaire historique, style Victor-Emmanuel, presque un musée des bains de mer au tournant des XIXe et XXe siècles. Station chic, avec ses plages aménagées, les “bagni” dont il reste aujourd’hui presque tous les vestiges, Viareggio a été aussi un haut lieu des luttes sociales italiennes, pendant que Carrare était un bastion anarchiste.

LE NAUFRAGE DE SHELLEY

C’est aussi sur sa plage que fut retrouvé le cadavre du poète britannique Shelley. Parti de La Spezia où il vivait après avoir fui son pays, il s’embarqua un jour d’été 1822 sur un voilier, l’Ariel. Mauvais temps, naufrage. Trois jours plus tard des pêcheurs retrouvèrent le corps d’un homme bien habillé avec, dans sa poche un volume d’Eschyle et un recueil de Keats. Un intellectuel ! Il fallait donc réserver un sort particulier à ce mort qui était “quelqu’un”. Il fut donc incinéré sur la plage à la manière des Antiques, en présence de son voisin poète de Porto Venere, Lord Byron.

Aujourd’hui, Viareggio est un excellent port d’escale avec une grande zone technique, idéal pour préparer la traversée vers les îles toscanes. Notre conseil, le soir, dînez chez Tito del Molo, le long du canal. Poissons frais, décor superbe, service parfait, prix très raisonnables.

UN TOUR À PISE

Plus au sud, la côte perd de l’intérêt. Les Apennins s’éloignent dans l’arrière-pays. Pourtant, avant de traverser, nous avons fait une courte halte dans le tout nouveau port de Pise, à 11 milles au sud, dans l’embouchure de l’Arno, avec ses jolis carrelets, comme dans l’estuaire de la Gironde. En bus, on peut visiter le site de la tour qui gîte. Mais vite, on met cap au 207° vers notre île préférée, Capraia. Affaire à suivre…

© Textes et photos Djinn & Christophe Naigeonæ

LES PLUS BELLES ESCALES DU GOLFE DE GÊNES - épisode 8
LES PLUS BELLES ESCALES DU GOLFE DE GÊNES - épisode 8
LES PLUS BELLES ESCALES DU GOLFE DE GÊNES - épisode 8
LES PLUS BELLES ESCALES DU GOLFE DE GÊNES - épisode 8
LES PLUS BELLES ESCALES DU GOLFE DE GÊNES - épisode 8
LES PLUS BELLES ESCALES DU GOLFE DE GÊNES - épisode 8
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article